Chronologie des évènements

 

Mardi 29 mai 2018, Liège : attaque au couteau sur deux policiers puis s’est servi de leur arme de service.

Un homme a tué par balles trois personnes dont deux policiers le 29 mai 2018 à Liège

 

Samedi 12 mai 2018, Paris, Attaque au couteau, 1 mort 4 blessés, l’assaillant abattu par la police.

A 20h47,  un homme s’en prend à des passants avec un couteau dans le quartier de l’Opéra à Paris, très animé un samedi soir. Neuf minutes plus tard, une patrouille de police arrive, et neutralise l’auteur de l’attaque. D’abord, à l’aide d’un Taser, un pistolet à impulsions électriques. L’homme est ensuite abattu rue Monsigny.

 

Dimanche 01 novembre 2017, Marseille : Attaque au couteau, 2 morts, l’assaillant tué.

A la Gare Saint-Charles de Marseille, un s’en est pris aux passants avec un couteau au cri de « Allah Akbar ». Des militaires l’ ont abattu. Selon le préfet, 2 femmes sont décédées.

 

Vendredi 15 septembre 2017, Chalon-sur-Saône : une attaque au marteau au cri de « Allah Akbar ».

Un homme a agressé deux femmes. La piste psychiatrique serait privilégiée.

 

Vendredi 15 septembre 2017, Paris : Un militaire de sentinelle agressé au couteau.

Un homme à agressé un militaire de sentinelle dans la station Châtelet en tenant des propos faisant référence à Daesh.  Pas de blessé.

 

Vendredi 15 septembre 2017, Londres : un engin explosif blesse 22 personnes dans le métro.

Un engin déposé dans un rame de métro n’explose pas complètement mais brûle 22 personnes dans une rame de métro.

 

Samedi 26 août, Marseille : attaques au couteau sur des passants en centre-ville.

Vers 7 heures samedi matin, un homme a attaqué au couteau plusieurs personnes dans le centre-ville de Marseille. Il s’agirait d’un individu qui relève de la psychiatrie. 3 blessés.

 

Vendredi 25 août 2017, Royaume-Uni : deux policiers blessés après une attaque au couteau devant Buckingham Palace.

Un homme armé d’un couteau a attaqué deux policiers devant Buckingham Palace à Londres. Il a légèrement blessé deux agents aux bras avant d’être interpellé. Il est détenu dans le cadre de la législation antiterroriste.

 

Vendredi 25 août 2017, Belgique, Attaque au couteau contre des militaires.

Un homme qui avait attaqué des soldats avec un couteau a été abattu par des militaires dans le centre de Bruxelles. L’attaque est considérée comme un acte terroriste par les autorités.

 

Vendredi 19 août 2017, Finlande, Attaque au couteau sur une place du centre ville de Turku.

L’attaque au couteau qui a fait deux morts et huit blessés vendredi en Finlande a été qualifiée de « terroriste » par les autorités selon lesquelles son auteur, un demandeur d’asile marocain de 18 ans, ciblait particulièrement les femmes.

 

Jeudi 18 août 2017, Espagne, une voiture fonce dans la foule à Camprils.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, la police a tué cinq «terroristes présumés» qui ont foncé dans la foule à bord d’une voiture à Cambrils.

Sept personnes ont été blessées dont un dans un état critique.

 

Jeudi 18 août 2017, Espagne, une camionnette fonce dans la foule à Barcelone.

Vers 17H00 (1500 GMT), une camionnette percute la foule sur les Ramblas, l’avenue de Barcelone la plus fréquentée par les touristes espagnols et étrangers.

Selon le responsable de l’Intérieur du gouvernement catalan, Joaquim Forn, l’attaque a fait treize morts et plus de cinquante blessés.  »Nous pouvons confirmer qu’il y a 13 morts et plus de 50 blessés », annonce-t-il sur Twitter.

 

Vendredi 28 juillet 2017 :  Allemagne, attaque au couteau à Hambourg.

Un homme criant Allahu Akbar attaque au couteau plusieurs personnes à Hambourg, le bilan est d’un mort et de six blessés. L’assaillant est par la suite maîtrisé par des passants et policiers

 

Mardi 20 juin 2017, Bruxelles, explosion à la gare centrale de Bruxelles.

Une petite explosion a eu lieu mardi soir peu avant 21h00 à la gare centrale de Bruxelles.

L’auteur présumé de l’explosion a été abattu et son état de santé n’est pas connu, a indiqué le parquet de Bruxelles. On ne déplore pas de blessé.

 

Lundi 19 juin 2017, Paris, Champs Elysées. Une voiture percute un car de gendarmes.

Une étrange fumée s’est échappée de la voiture du suspect en percutant le camion des gendarmes, stationné sur les Champs-Élysées. Le conducteur est décédé.

 

Lundi 19 juin 2017 : Londres, un véhicule percute des piétons sortants d’une mosquée.

Peu après minuit, un véhicule a foncé sur les fidèles d’une mosquée de Finsbury Park, à Londres, faisant plusieurs blessés, et au moins un mort. Une « attaque terroriste » pour le maire de Londres.

 

Mardi 06 juin 2017 : Un policier agressé au marteau sur le parvis de Notre-Dame de Paris.

Un étudiant algérien de 40 ans a tenté de frapper un gardien de la paix sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame, à Paris en criant « c’est pour la Syrie ! ».

Un de ses collègues a riposté en utilisant son arme de service. L’agresseur a été neutralisé par un tir dans les jambes. Après l’agression, l’assaillant s’est revendiqué être un soldat du califat du groupe EI.

 

Samedi 03 juin 2017 : Londres, Trois assaillant à bord d’une camionnette ont d’abord foncé dans la foule sur le London Bridge, puis on attaqués les passant au couteau dans la rue.

Ils ont fait 7 morts et 48 blessés avant d’être abattus pas la police.

 

Lundi 22 mai 2017 : Manchester, concert d’Ariana Grande

De « nombreux jeunes et enfants » figurent parmi les 22 personnes tuées dans un attentat suicide à la sortie d’un concert de la chanteuse pop Ariana Grande lundi soir à Manchester, dans le nord de l’Angleterre, revendiqué mardi par l’Etat islamique.

 

Jeudi 20 avril 2017 : Paris, les champs Elysées

Aux alentours de 21 heures, un homme a ouvert le feu sur des policiers, tuant l’un d’entre eux, et blessant grièvement deux de ses collègues, aujourd’hui hors de danger.

L’assaillant avait ensuite été abattu par les forces de l’ordre.

 

Vendredi 07 avril 2017 : Stockholm : un camion fonce dans une rue piétonne

Quatre personnes ont été tuées et quinze autres blessées par un camion au croisement d’une grande artère et de la rue piétonne la plus fréquentée de la capitale suédoise.

Le camion a foncé dans la devanture d’un grand magasin.

 

Lundi 03 avril : Saint-Pétersbourg, bombe dans une rame de métro.

Le bilan de l’attentat perpétré lundi dans le métro de Saint-Pétersbourg est passé à 14 morts et 49 blessés.

Les enquêteurs russes ont confirmé que l’attaque avait été perpétrée par un kamikaze qui a été identifié.

 

Mardi 22 mars 2017 : Attaque terroriste à Londres.

Selon la police britannique, il semble que l’assaillant a d’abord renversé à bord d’une voiture plusieurs piétons sur le pont de Westminster menant au Parlement et à Big Ben. Puis il s’est rendu devant l’entrée principale du Parlement, Old Palace Yard, et a poignardé un policier. Il a ensuite été abattu par un policier.

Très rapidement après l’attaque, la séance parlementaire a été suspendue et le Parlement a été bouclé. Les députés et le personnel ont reçu l’ordre de rester à l’intérieur du bâtiment.

 

 Samedi 18 mars 2017 : Tentative de vol d’un FAMAS sur un militaire de sentinelle à Orly.

Un homme a été abattu samedi 18 mars aux alentours de 8h30 à l’aéroport d’Orly, après avoir tenté de s’emparer de l’arme d’une militaire de l’opération Sentinelle.

 

Samedi 25 février 2017 : Allemagne, une voiture fonce sur des passants, trois bléssés.

Un homme au volant d’une voiture a foncé sur des passants samedi après-midi, devant une boulangerie, à Heidelberg, dans le sud-ouest de l’Allemagne.

Trois personnes ont été blessées, dont l’une sérieusement, a indiqué la police allemande. « Un homme fonce sur un groupe de personnes, trois personnes blessées, le suspect arrêté et blessé par balle », a fait savoir la police de Mannheim, la ville voisine, sur son compte twitter, sans dire s’il s’agissait d’un acte intentionnel ou d’un accident.

 

Vendredi 02 février 2016 : Un homme attaque des militaires de sentinelle devant le Louvres.

Pour le ministère de l’Intérieur, il s’agit d’un « événement grave de sécurité publique ». Ce 3 février, un individu, armé d’au moins une machette, a agressé un militaire appartenant à un patrouille du 1er Régiment de Chasseurs Parachutistes (RCP), alors présente devant le Carrousel du Louvre, à Paris, dans le cadre de l’opération Sentinelle.

C’est alors que les militaires ont ouvert le feu et touché l’agresseur. Ce dernier serait gravement blessé. Selon les premiers éléments disponibles, cet individu transportait deux sacs à dos. D’où l’intervention des démineurs pour en vérifier le contenu et le bouclage du quartier du Louvre.

Aucune trace d’explosif n’a été trouvé dans ces bagages.

Selon le préfet de police de Paris, Michel Cadot, vers 10 heures, dans l’escalier « qui descend du Carrousel du Louvre vers l’entrée du musée », un individu a agressé un soldat de la patrouille Sentinelle en criant « Allah Akbar ». Toujours d’après la même source, « le militaire plus proche » a tiré à cinq reprises sur l’agresseur et l’a blessé au ventre.

Par ailleurs, le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Pierre-Henry Brandet, a indiqué qu’une deuxième personne a été interpellée sur les lieux. « Son implication [dans l'attaque] sera déterminée par le procureur de la République », a-t-il précisé.

« Un fonctionnaire qui était en charge de la sécurité a été agressé, visiblement dans le cadre d’une tentative d’attaque à caractère terroriste. Il faut être prudent, mais j’ai cette information », a, de son côté, affirmé Bernard Cazeneuve, le Premier ministre. D’ailleurs, le Parquet anti-terroriste a ouvert une enquête, confiée à la section antiterroriste de la Brigade criminelle de la police judiciaire de Paris (SAT) et à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

Cette attaque rappelle celle commise à Nice, il y a exactement deux ans jour pour jour, par Moussa Coulibaly contre trois militaires du 54e Régiment d’Artillerie alors en faction devant un centre communautaire juif. L’agresseur était suivi par la DGSI pour sa proximité avec la mouvance jihadiste.

 

Lundi 19 janvier 2016 : Berlin, un camion fonce à travers un marcher de Noël

Un camion fonce à travers un marché de Noël , faisant 12 morts et 48 blessé le 21 décembre.

L’auteur, un jeune Tunisien, L’EI revendiquera l’attentat.

 

Mardi 26 juillet 2016 : Un prêtre octogénaire a été tué dans son église.

Deux hommes sont arrivés dans l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray, à l’heure de la messe matinale vers 9 h 25.

Six personnes se trouvaient à l’intérieur : le prêtre auxiliaire, qui a été tué ; trois religieuses, dont l’une a réussi à s’échapper et à donner l’alerte ; et un couple de paroissiens.

 

Jeudi 14 juillet 2016  : Nice, un poids lourd roule dans la foule sur la promenade des Anglais.

Un poids lourd qui parcourt délibérément deux kilomètres sur la promenade des Anglais au travers d’une foule de personnes à l’issue du feu d’artifice donné pour la fête nationale française. Le conducteur, Mohamed Lahouaiej Bouhlel, est abattu par les policiers. L’État islamique revendique l’attaque le 16 juillet.

Le bilan est de 86 morts dont une dizaine d’enfants et 434 blessés.

 

Lundi 13 juin 2016 : Un couple de policier assassiné à leur domicile par un individu

Un commandant de police et sa compagne, également fonctionnaire du ministère de l’intérieur, ont été tués dans la soirée du 13 juin par un homme. L’EI a revendiqué le meurtre.

 

Mardi 22 mars 2016 : Attentats en Belgique des frères El Bakraoui

3 attentats-suicide à Bruxelles  font 32 morts et plus de 300 blessés.

 

Vendredi 13 novembre 2015 : Attentat dans Paris et au Bataclan

3 équipes de terroristes sont entrées en action le vendredi 13 novembre 2015 au soir.

21h20 – Le match amical France-Allemagne est en train de se jouer. Une première explosion à hauteur de la porte D du Stade de France. 2 corps sont découverts : un kamikaze, avec une ceinture d’explosifs et un détonateur. Le second corps est un passant. Le kamikaze avait essayé de s’introduire dans le Stade de France 15 minutes après le début du match mais ses explosifs ont été détectés par la sécurité.

21h25 – Dans le 10e arrondissement de Paris, le bar le Carillon et le restaurant le Petit Cambodge sont visés par des tirs de kalachnikov. Les criminels étaient arrivés dans une voiture noire. Une centaine de douilles sont retrouvées. 15 personnes sont décédées et des blessés en urgence absolue.

21h30 - 2e explosion porte H du Stade de France. Un autre kamikaze s’est fait sauter, avec un gilet armé d’explosifs tout comme la 1ère explosion au Stade de France.

21h32 – Dans le 11e arrondissement, fusillade dans le bar La Bonne Bière : 5 personnes sont mortes, et 8 blessés en urgence absolue. Les criminels avaient également une voiture noire, et une centaines de douilles ont été retrouvées.

21h36 – Restaurant la Belle Equipe : 19 personnes sont mortes, alors qu’ils étaient en terrasse. Encore une centaine de douilles retrouvées.

21h40 environ – Le restaurant Comptoir Voltaire dans le 11e arrondissement est victime d’une attaque perpétrée par un kamikaze. Il portait un gilet explosif comme les kamikazes du Stade de France. Une personne est grièvement blessée, et plusieurs autres légèrement.

21h40 – Devant la salle de spectacle le Bataclan, une voiture arrive. 3 personnes en sortent, font irruption dans la salle où se jouait un concert de rock, et tirent abondamment dans la masse des gens. C’est un carnage : alors que les spectateurs sont pris d’effroi, et tentent de se protéger, certains en rampant vers les sorties de secours ou en se barricadant, les criminels tirent dans la masse. Les assaillants prennent ensuite en otages les personnes du public survivantes qui se sont recroquevillées devant la fosse, et où on retrouvera le plus grand nombre de victimes. Lors de brefs pourparlers, les criminels avancent comme motif de leur attaque l’Irak et la Syrie, où la France a une présence militaire marquée depuis plusieurs mois.

23h05 – Le président François Hollande, dans un discours diffusé à la télévision, proclame l’état d’urgence, la fermeture des frontières, tout en appelant au calme et à l’unité malgré « l’horreur« .

samedi 14 novembre 2015

00h20 – L’assaut est donné par la police dans la salle de spectacle du Bataclan. Un terroriste est tué par les policiers, les 2 autres terroristes se font sauter en actionnant leur ceinture bardée d’explosifs. 89 personnes du public sont retrouvées mortes, et de nombreux blessés sont pris en charge.

7h00 – Paris se réveille dans l’horreur. Même si certains Parisiens dormaient encore pendant cette nuit sanglante, le monde entier se tournait et affichait sa solidarité envers la capitale française. Tandis que le World Trade Center s’illuminait des couleurs du drapeau français, les messages de solidarité des gouvernements de tous les continents ont afflué durant la nuit : Etats-Unis, Chine, Allemagne, Japon, etc.

8h45 – Toutes les compétitions sportives qui devaient avoir lieu en Île-de-France sont annulées. Tous les établissements scolaires et universitaires d’Île-de-France sont également fermés ce samedi.

10h50 – Alors que le bilan officiel est de 128 personnes décédées, 250 blessés dont 100 gravement, François Hollande décrète 3 jours de deuil national et accuse Daesh d’avoir commis « un acte de guerre ». A cette heure, les 7 terroristes sont morts et des tests ADN sont en cours pour identifier les criminels. Les manifestations sur la voie publique sont interdites jusqu’au jeudi suivant.

Le samedi 14 novembre 2015 , l’Etat Islamique revendique officiellement être l’auteur des attentats en France ce 13 novembre 2015.

9 janvier 2015 : Prise d’otage et dénouement

Les deux frères Kouachi se réfugient dans une imprimerie à Dammartin-en-Goële. Lorsqu’ils en sortent l’après-midi pour attaquer les policiers et mourir en martyrs, ils sont abattus.

Amedy Coulibaly, peut-être avec un complice, a pris en otage les clients d’un supermarché cacher. L’assaut est donné par la police immédiatement après la mort des frères Kouachi. Le bilan est de plusieurs morts : les victimes de la prise d’otage, et Amedy Coulibaly.

Les trois hommes étaient issus de la même filière djihadiste et se connaissaient.

Le total des morts pendant ces trois jours comprend 17 victimes et les 3 agresseurs.

 

Mercredi 7 janvier 2015 : Attentat contre Charlie Hebdo

Deux hommes pénètrent dans les locaux de Charlie Hebdo où ils font 12 morts et des blessés graves. Ce sont deux frères, les frères Kouachi, qui ont décidé de venger le prophète Mahomet.

Les dessinateurs les plus connus de Charlie Hebdo, morts dans l’attentat, publiaient en effet régulièrement des caricatures de l’islam et de Mahomet.

Vendredi 21 août 2015 : tentative déjouée dans le Thalys qui relie Amsterdam à Paris.

Un homme armé d’un fusil d’assaut de type kalachnikov, un AKM est-allemand, est équipé d’une deuxième arme à feu, un pistolet Luger M80.

Il sera maîtrisé par plusieurs voyageurs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Espritconfidences |
Aletheia14 |
Meditation36 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | UN DIFFERENT
| Portfolio Enseignement 2016
| Frenchtouchinengland